Monsters, de Ken Dahl : le coup de coeur d’Antoine

MonstersEn 2002, Ken Dahl apprend qu’il souffre d’une IST incurable, et qu’il l’a déjà transmis à sa compagne. Cette infection, c’est l’herpès.

Il commence alors à sombrer dans un délire paranoïaque, et s’empêche de vivre normalement, d’aimer, d’embrasser et de faire l’amour pendant plusieurs années afin d’empêcher une éventuelle contamination « honteuse » et « monstrueuse »…

Ce récit autobiographique, loin de donner dans le mélo, est une œuvre fraîche et quelquefois tordante, sur une maladie courante, que 60% des américains ont déjà contracté dans leur vie.

Si Monsters n’est pas le seul livre à traiter de ce sujet, il est surement le plus jouissif !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :