Les vestiaires de Timothé Le Boucher : le coup de coeur d’Antoine

les vestiairesRetour à nos années collèges : on retrouve, dans cet album, les archétypes de la faune adolescente masculine que nous avons pu côtoyer (et incarner) dans notre jeunesse. On les retrouve tous: beaux-gosses, intellos, losers et souffre-douleurs, dans un huis-clos qui se déroule dans le vestiaire des garçons du collège. Ce lieu cristallise dans l’œuvre toutes les dérives adolescentes : il s’y déroule chaque semaine séances d’humiliations, conversations graveleuses et blagues douteuses. Tout au long d’une année scolaire, les tensions vont s’accentuer, et l’équilibre de certains jeunes va être mis en danger.

Dans Les Vestiaires, Timothé Le Boucher esquisse le portrait d’une jeunesse parfois cruelle et toujours maladroite dans une œuvre partiale et touchante.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :